Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannières dessinées par Uasi & Sayidi

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Great Canyon (PMD Blue Rescue Team OST)

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !
Le Deal du moment : -15%
Roborock S7 Aspirateur Robot en promo chez Cdiscount
Voir le deal
509 €

Partagez
 

 « Des nôtres »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sazana
Sazana
PLAYER01


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 13
En savoir +
MessageSujet: « Des nôtres »   « Des nôtres » EmptySam 22 Mai - 19:05


Préparer et réaliser des discours, ce n'était ce qui lui faisait peur. Sazana était passée maître dans l'art de paraître de devant la foule. Pourtant, cette angoisse qui lui ôtait le sommeil, très tôt ce jour là, s'incarnait dans une question : comment allaient-ils réagir ?

Tout le monde le savait : c'était désormais deux déserts qui cernaient la fière Terre des lions. Outland n'était plus. Les oiseaux qu'on avait envoyé pour inspecter les lieux étaient revenus formels : une croûte de boue marbrée de fissures montrait les lits désolés des cours d'eau asséchés. Les arbres étaient devenus gris et mornes et lançaient des branches maigres et implorantes vers les cieux impassibles. Mais le pire de ce désert se trouvait dans l'air, car les insectes ne grésillaient plus, et un silence terrible s'étaient abattu sur la défunte plaine, seulement souligné par les soupirs des vents de feu. Il faudrait des années avant qu'Outland puisse redevenir habitable, et rien n'était moins sûr. L'attente serait si longue que même Sazana n'était pas certaine de vivre assez longtemps pour voir repartir ses hôtes. Il avait donc fallu réfléchir à une option plus permanente. La reine ne se rappelait que trop bien l'époque où les Pridelanders s'étaient réfugiés chez leurs voisins des terres libres. Elle se souvenait du malaise éprouvé par ce statut d'invité, d'habitant “provisoire”. Elle ne voulait pas que ce genre de chose se reproduise, encore moins aussi longtemps qu'il faudrait attendre. Avec l'aide de Namiri et tant d'autres conseillés avisés, les deux dirigeant avaient donc pris une décision radicale, mais à la mesure des événements : une fusion des clans. Prideland absorberait Outland de manière définitive, et le projet commencerait aujourd'hui, à travers le discours qu’elle, Shagan et Namiri avaient si longuement préparé.

Mais voilà... comment allaient-ils réagir ?

Si les deux chefs s'entendaient à merveille sur cette décision, ce n'était plus une rumeur que des tensions montaient entre les deux clans. D'une part, les Pridelanders ne semblait pas prêts à intégrer les mœurs des Outlanders. D’autre part, la perspective de se disperser et de perdre leur identité n'enchantaient guère ces derniers – et à raison. Sazana savait que cette fusion se ferait pas à pas, et que cela durerait toute sa vie. Mais ce qu’elle craignait le plus, c’était que leurs peuples ne soient pas encore prêts à entendre une telle annonce, quoiqu’ils fussent déjà mis au courant par leurs propres pressentiments de ce qui allait être dit ce matin là, en haut du rocher de la fierté.

Les grillons tintinnabulaient dans la pénombre crépusculaire. La plaine encore inondée d’ombre frissonnait sous la caresse de la brise. Sazana, immobile et raide au bord du promontoire de pierre, imaginait cette foule de lions rugissant et huant leur indignation.
Une vieille lionne émergea alors des rochers derrière elle et vint s’asseoir à ses côtés.

Il est tôt. Mais je me doutais que vous seriez là.
Bonjour Namiri. Ne devrais-tu pas te reposer ? Ce n’est pas raisonnable de dormir si peu à ton âge...
À mon âge, il se passe que le sommeil se fiche bien de savoir s’il fait soleil du côté de l’Etang ou du Peponi. On dort et on se réveille selon le bon vouloir des rhumatismes. Bien, assez parlé de moi. Comment vous sentez-vous ? Vous êtes prête pour l’annonce ?
Je me sens plutôt nerveuse, admit la reine, mais je ne le dis qu’à toi.
Namiri porta une patte à sa poitrine, et dessina une croix sur son coeur en signe de promesse.
Je n’en piperai pas mot. De toute façon, cela ne se verra pas. Ayez l’air confiante : que le peuple sache que sa souveraine sait précisément où elle les mène. Reflétez la certitude que vous allez leur apporter. Certains vous jetteront des questions à la figure ; n’y répondez pas. Ce ne sont que des pièges pour remettre en question la décision qui a été prise et vous déstabiliser.
Et si ça tourne mal ?
Si émeute il y avait – et il n’y en aura pas, j’insiste sur ce point – eh bien ça voudrait dire que vous gouvernez une belle brochette d’idiots ! N’ayez crainte, Sazana. Votre discours est au poil. On a tout organisé pour que ça marche, et j’y veillerai personnellement. La vieille ajouta, sur un ton sérieux mais doux : Aujourd’hui est un jour exceptionnel. Cette annonce, ça n’a rien à voir avec la présentation d’un héritier, ça n’a rien à voir non plus avec une déclaration de mariage, de guerre ou de deuil. Cette fusion des clans, c’est au moins cent fois plus effrayant que tout ce que les souverains des royaumes alentours ont pu avoir à annoncer à leurs peuple. Et vous savez quoi ? Je suis soulagée que ce soit à vous, parmi tous ces autres souverains, que cette tâche soit revenue, parce que vous êtes la seule qui soit à mon sens capable de la mener à bien.
Sazana sourit sincèrement.
Tu sais les mots pour me rassurer Merci, Namiri. Même si tu traites mon peuple de brochette d’idiots. Par la crinière du Grand Esprit, comment des paroles aussi belles et sages peuvent suivre de tels propos ? rit-elle.
Je suis vieille, je titube : ça suffit amplement pour légitimer ma vulgarité. Allons ! Le soleil se lève bientôt. Nous allons préparer votre entrée.

* * *

Un léger brouhaha résonnait au pied du promontoire. Des rayons d’or éclairaient la pierre encore fraîche de la nuit. Belle et solennelle, la reine de Prideland monta à pas mesurés à leur rencontre. Ils caressèrent son pelage fauve, éblouirent ses yeux saphir. À cette vision, l’assistance se tut, attentive.
Les deux clans était là : plus de deux cents lions et lionnes. D’un côté, les Outlanders. De l’autre, les Pridelanders. Ils formaient deux groupes tristement imperméables les un aux autres.

Chers peuples. Outlanders. Pridelanders. Vous le savez mieux que personne : la saison chaude, cette année, s’est révélée d’une cruauté sans pareil. Croyez-moi lorsque je vous dis que ces nouvelles me chagrinent au plus haut point : car Outland est la terre qui m’a vu naître et grandir, et ce faisant, elle et le peuple qui la porte ont toujours gardé une place importante dans mon coeur. Il y a plusieurs jours, je suis allée constater moi-même l’état dans lequel la chaleur l’avait plongée : ce que j’ai vu m’a bouleversé au plus profond de moi-même : secs, les bosquets bourdonnant. Morts, les ruisseaux bienfaisants. Même les termites ont laissé s’écrouler leurs demeures, ultime signe que le cycle de la vie là-bas s’est rompu. J’aime à croire que l'honnêteté est une qualité fondamentale pour faire un bon monarque alors je vous le dis : les prochaines pluies ne suffiront pas à guérir ces terres meurtries, ni même les suivantes ou encore celles d’après.
« Il y a plusieurs mois maintenant, la clairvoyance du chef Shagan l’a mené jusqu’à moi, et il m’a demandé notre aide. J’ai accepté, en prenant mon peuple à témoin, (et en disant cela, elle le reprenait à témoin, sachant qu’aucune protestation ne se lèverait, car il s’agissait là de la simple vérité) que l’on donne asile aux Outlanders sur ces terres ancestrales. Nous avons oeuvré nuit et jour pour trouver une organisation optimale des terrains de chasses, étant donné la hausse non négligeable du nombre de prédateurs sur le territoire. Nous avons prêté des terres et changé nos lois. Je dois dire que je ressens une immense fierté lorsque je vois que tous ces efforts furent couronné réussite. Établir un ordre est une chose ; le maintenir en est une autre, et c’est seulement grâce à votre sérieux, votre coopération et votre esprit de fraternité que tout ceci fut possible. Pour tout cela, je vous prie de recevoir mes félicitations et ma reconnaissance les plus sincères.
La lionne s’accorda une brève pause, pour laisser son public assimiler ce début. Des acclamations s’élevèrent, surtout du côté des Pridelanders. Elle attendit que la clameur commence à retomber pour reprendre :
« Je fais aujourd’hui appel à cet esprit de fraternité qui nous a permis d’affronter l’haleine du Soleil en cette saison. Pridelanders : vous savez aussi bien que moi que qu’il fait de perdre ses terres. Vous rappelez-vous cet incendie criminel qui ravagea notre bien-aimée savane ? Vous rappelez-vous ces flammes avides qui étouffèrent notre antre et tuèrent tant des nôtres ? Vous rappelez-vous ce dernier regard, jeté par dessus l’épaule, lorsque vous partiez pour Freeland où le roi Kama nous a accueilli ? Un an s’est écoulé après ce dernier regard. Des petits sont nés, et que leur disait-on ? “Vous n’êtes pas ici chez vous.” (La souveraine laissa une légère place aux réactions, et poursuivit) Une telle tragédie ne saurait être reproduite. La situation des Outlanders est bien pire que que celle que nous avons connu ici, car si nous avons eu la chance de voir nos terre renaître des cendres, la durée du rétablissement d’Outland est plus qu’incertaine. Le chef Shagan et moi-même avons donc pris une décision en conséquence, une décision radicale pour le meilleur de nos deux peuples : leur fusion.
Des clameurs s’élevèrent de part et d’autre de l’assistance. La reine de Prideland continua malgré tout, d’une voix forte et claire, qui n’admettait pas la contradiction et le désordre :
J’ai conscience du bouleversement que vous cause l’annonce d’une telle nouvelle. Aussi, les choses ne se feront pas en un jour, et vous n’aurez pas à craindre des changements radicaux si rapidement. Mais sachez qu’aucune décision n’a été prise à la légère, et soyez assurés que rien ni personne ne sera sacrifié dans ce projet. Cette fusion signifie pour l’heure que nos hôtes ne sont plus simplement des hôtes, mais qu’ils doivent être considérés comme des membres à part entière de ce royaume où ils s’installent de manière définitive. Outlanders, vous voilà des nôtres, et nous Pridelanders, seront des vôtres.

_________________
Sazana exprime sa royale parole en #ffdab9

Avatar ©️Osikye
Revenir en haut Aller en bas
Upepo
Upepo
PLAYER02


À mon sujet

Age : 29 Autre / Ne pas divulguer
Nb de Messages : 71
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: « Des nôtres »   « Des nôtres » EmptyDim 23 Mai - 13:02

A peine le soleil ce levant sur la roche que sa majesté avait quelque chose à dire à l'assembler sa fait un moment que les Outlanders son arrivez peut êtres que sa un rapport on est tous au pied du rocher Pridelanders comme Outlanders nôtre reine arrive à pas mesurer à notre rencontre d'un côté nous les Pridelanders et en face de nous le groupes des Outlanders .
Chers peuples. Outlanders. Pridelanders. Vous le savez mieux que personne : la saison chaude, cette année, s’est révélée d’une cruauté sans pareil. Croyez-moi lorsque je vous dis que ces nouvelles me chagrinent au plus haut point : car Outland est la terre qui m’a vu naître et grandir, et ce faisant, elle et le peuple qui la porte ont toujours gardé une place importante dans mon coeur. Il y a plusieurs jours, je suis allée constater moi-même l’état dans lequel la chaleur l’avait plongée : ce que j’ai vu m’a bouleversé au plus profond de moi-même : secs, les bosquets bourdonnant. Morts, les ruisseaux bienfaisants. Même les termites ont laissé s’écrouler leurs demeures, ultime signe que le cycle de la vie là-bas s’est rompu. J’aime à croire que l'honnêteté est une qualité fondamentale pour faire un bon monarque alors je vous le dis : les prochaines pluies ne suffiront pas à guérir ces terres meurtries, ni même les suivantes ou encore celles d’après.
« Il y a plusieurs mois maintenant, la clairvoyance du chef Shagan l’a mené jusqu’à moi, et il m’a demandé notre aide. J’ai accepté, en prenant mon peuple à témoin, que l’on donne asile aux Outlanders sur ces terres ancestrales.
Nous avons oeuvré nuit et jour pour trouver une organisation optimale des terrains de chasses, étant donné la hausse non négligeable du nombre de prédateurs sur le territoire. Nous avons prêté des terres et changé nos lois. Je dois dire que je ressens une immense fierté lorsque je vois que tous ces efforts furent couronné réussite. Établir un ordre est une chose ; le maintenir en est une autre, et c’est seulement grâce à votre sérieux, votre coopération et votre esprit de fraternité que tout ceci fut possible. Pour tout cela, je vous prie de recevoir mes félicitations et ma reconnaissance les plus sincères.Je fais aujourd’hui appel à cet esprit de fraternité qui nous a permis d’affronter l’haleine du Soleil en cette saison. Pridelanders : vous savez aussi bien que moi que qu’il fait de perdre ses terres. Vous rappelez-vous cet incendie criminel qui ravagea notre bien-aimée savane ? Vous rappelez-vous ces flammes avides qui étouffèrent notre antre et tuèrent tant des nôtres ? Vous rappelez-vous ce dernier regard, jeté par dessus l’épaule, lorsque vous partiez pour Freeland où le roi Kama nous a accueilli ? Un an s’est écoulé après ce dernier regard. Des petits sont nés, et que leur disait-on ?
“Vous n’êtes pas ici chez vous." Une telle tragédie ne saurait être reproduite. La situation des Outlanders est bien pire que que celle que nous avons connu ici, car si nous avons eu la chance de voir nos terre renaître des cendres, la durée du rétablissement d’Outland est plus qu’incertaine.
Le chef Shagan et moi-même avons donc pris une décision en conséquence, une décision radicale pour le meilleur de nos deux peuples : leur fusion. J’ai conscience du bouleversement que vous cause l’annonce d’une telle nouvelle. Aussi, les choses ne se feront pas en un jour, et vous n’aurez pas à craindre des changements radicaux si rapidement.
Mais sachez qu’aucune décision n’a été prise à la légère, et soyez assurés que rien ni personne ne sera sacrifié dans ce projet. Cette fusion signifie pour l’heure que nos hôtes ne sont plus simplement des hôtes, mais qu’ils doivent être considérés comme des membres à part entière de ce royaume où ils s’installent de manière définitive. Outlanders, vous voilà des nôtres, et nous Pridelanders, seront des vôtres. ”


Après ce discours plus que discutable Mère et moi nous regardons notre majesté Sazana. Même si je ne suis pas très âgée je comprend les doutes vis à vis des réactions de nous autres Pridelanders pourrons avoir, il as fallut partager nos terres avec pour moi des inconnus mais je vois bien que Sazana et Shagan ce son mis d'accord aussi j'accepte ce fais nous serrons un seul et unique Clan. Parmi l'assemblez j'essai de me faire entendre .
Bien Frères et Sœurs Pridelanders je sais que je suis encore qu'une enfant mais vous avez connu l'incendie et l'exil de ces terres mais nôtres place est ici certes je ne connait que ces terres mais elle regorge de vie et si en effet leurs terres ne permet pas de survivre alors serions nous comme les Freelanders en leurs disant qu'il ne sont pas ici chez eux ou bien écouter nôtre reine qui nous dirige temps bien que mal en les acceptant parmi nous et faires d'eux nos Frères et Sœurs de clan. A voix forte pour me faire entendre du plus grand mondes et reprit ma respiration je regardez les autres Pridelanders ainsi que Mère d'autres prendrez bien la paroles pour exprimer leurs opinions .

_________________
« Des nôtres » Tlk_li10
Tous comme le vent souffle la vie suis son cour
Avatar et signature AyemDesty (me) avec Line d'origine Demireality
Souffle ses mots en Violet


Dernière édition par Upepo le Mar 8 Juin - 13:32, édité 1 fois (Raison : Correction)
Revenir en haut Aller en bas
https://the-lion-king-rpg.forumactif.com/t7747-upepo
Le Grand Esprit
Le Grand Esprit
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 100 Masculin
Nb de Messages : 524
En savoir +
MessageSujet: Re: « Des nôtres »   « Des nôtres » EmptyMer 26 Mai - 17:42

« Des nôtres » Refcic10

Après plusieurs semaines de négociations relatives à l'avenir du clan outlander, Sazana et Shagan, étaient parvenus à un accord, visant à renforcer les liens entre les deux groupes. Au départ, la présence des outlanders sur Prideland, avait été présentée comme un phénomène temporaire. Néanmoins, l'évolution de la situation climatique sur Outland, empêchait tous scénarios de repeuplement rapide du territoire.

D'après les éclaireurs, il fallait attendre plusieurs années avant un éventuel retour progressif sur ces terres. Une situation qui, tout naturellement, poussa le chef d'Outland et son homologue pridelander, à mettre en place une politique visant à unir les deux clans.

Par cette décision, la veuve de l'ancien roi Azaan acceptait de considérer les outlanders comme citoyens à part entière. Ces derniers ne seraient plus de simples "invités" sur le glorieux royaume de Prideland. Ce royaume, convoité pour son paysage et ses ressources, serait la nouvelle patrie de ces lions et lionnes chassés de leurs territoires d'origine.

Shagan savait pertinemment que cette décision, risquait de ne pas plaire à tout le monde parmis ses camarades de clans. Néanmoins, pour le bien des groupes présents sur Prideland, il était préférable de privilégier la survie du groupe.

Comme tout les lions de son clan, le fils de Jeuri se rendit au rocher de la fierté, désireux d'entendre le discours de la reine Sazana. Même si ce dernier avait d'ores et déjà connaissance du message, sa présence était obligatoire. En tant que leader, le grand lion sombre devait être en mesure de réagir en cas d'opposition parmi les membres de son groupe.

Lentement mais sûrement, le brouahah général pris fin, au profit de la voix de la veuve de l'ancien roi Azaan. L'air solennel, la vieille lionne révéla au public, le plan établis en collaboration avec son homologue outlander.

La lionne brune avait fait preuve de clarté, en mettant un accent sur les bouleversements occasionnées par un tel choix politique. Néanmoins, ni elle ni Shagan, ne pouvaient faire autrement. Pour la survie des groupes, il était plus que nécessaire de créer une proximité plus forte. Les différences respectives ne devaient en aucun cas, constituer une barrière aux questions d'intérêt général.

À la fin du discours, le fils de Jeuri constata le caractère mitigé des réactions au sein du public. Une bonne partie des pridelanders, semblaient favorable à ce projet de fusion. Les outlanders quant à eux, émettaient des réserves.

Instinctivement, Shagan posa son regard sur Hasir qui, comme beaucoup d'Outlanders, resta silencieux. Un silence qui en disait long sur la méfiance voire, la frustration pour certains...
Revenir en haut Aller en bas
Melyn
Melyn
PLAYER03


À mon sujet

Age : 25 Féminin
Nb de Messages : 160
Localisation : Outland

En savoir +
MessageSujet: Re: « Des nôtres »   « Des nôtres » EmptySam 5 Juin - 19:10

Melyn s'était levé à l'aube ce matin là ; il était clair que quelque chose se tramait et l'ambiance légèrement tendue ne lui avait pas échappé. Au fond d'elle-même, la fille de Jeuri se doutait de ce qui allait être dévoilé au grand jour, mais une autre part d'elle-même espérait qu'il ne s'agissait pas de cela, que Shagan n'avait pas sauté le pas sans lui demander son avis, à elle ainsi qu'aux autres Outlanders. Elle n'avait guère d'autre choix que celui d'attendre désormais, mais son esprit n'en restait pas moins agité.

Lorsque le rugissement de Sazana résonna au sommet du rocher, les lions ne tardèrent pas à se réunir au pied de ce dernier. Les Outlanders d'un côté, les Pridelanders de l'autre. Comme cela aurait toujours dû être. Pourtant, il semblait que ce n'était guère ce que l'avenir prévoyait pour les deux clans. Melyn n'avait guère tardé à rejoindre ses semblables pour écouter le discours de la compagne du feu roi Azaan. Non loin de là, Shagan était arrivé lui aussi, et se tenait droit mais silencieux. Ne dirait-il donc rien ? Comme d'ordinaire chez les Pridelanders, la reine ne donna pas tout de suite le motif de ses propos ; elle pris des chemins détournés. Melyn détestait cela ; et c'était une autre de ces choses qui l'empêchait de s'identifier à ses hôtes : ils n'étaient jamais directs et tentaient toujours de déguiser les choses. Pour autant, les mots qu'elle attendait ne lui échappèrent pas :

─ Le chef Shagan et moi-même avons donc pris une décision en conséquence, une décision radicale pour le meilleur de nos deux peuples : leur fusion.

Les babines de Melyn se retroussèrent tandis qu'elle intégrait les propos de la reine. Ainsi, son frère avait fait son choix, et il venait de faire basculer l'avenir de tout un clan. Il ne l'avait même pas consulté, elle qui partageait le même sang et qui l'avait soutenu depuis le début de son règne ! Ainsi donc, désormais, il vivrait comme l'un des leurs ; triste lion apathique et sans but. Un grondement sourd, à peine audible, s'éleva tandis que la soeur de Shagan se frayait un chemin entre les lions pour parvenir jusqu'au devant de Shagan. Son air fermé et sa détermination suffirent à écarter les quelques lions se trouvant sur son passage, lui donnant ainsi le champs libre sur Sazana et Shagan. Sans même un regard pour cette dernière, ses yeux reptiliens épinglèrent ceux de son frère tandis que sa voix s'élevait :

─ Depuis tout ce temps tu savais, et tu ne nous en as pas parlé ! Avons-nous donc si peu de valeur à tes yeux pour que tu ne t'enquiers pas de notre avis, nous qui te suivons aveuglément depuis le début ?

Melyn se faisait porte-parole des quelques Outlanders qu'elle côtoyait quotidiennement. Si elle savait que certains accepteraient sans broncher la décision de Shagan, elle savait que d'autres se sentiraient trahis, comme elle l'était elle-même. Et parmi ceux-là, la fille de Jeuri savait parfaitement que l'un d'entre eux chercherait à prendre sa revanche sur son frère. Et si Melyn avait toujours aimé son jumeau au point de risquer sa vie pour lui, elle savait parfaitement qu'en se dressant ainsi face à lui, elle coupait pour de bon le reste d'amour fusionnel qui les avait maintenu soudés jusqu'ici.

_________________
Rapport du MatinGalerieDemande de RP

« Des nôtres » 190125100624754778
Melyn parade en #424242 • Avatar © Ocylan ─ Signature © Tatous
Revenir en haut Aller en bas
https://the-lion-king-rpg.forumactif.com/t5497-melyn-i-m-the-one#

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: « Des nôtres »   « Des nôtres » Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
« Des nôtres »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Glorieux Royaume — Prideland
 :: Le Rocher de la Fierté
-